Paroisse Sainte-Anne du Perche
http://sainteanneduperche.com/Eglise-de-Normandel

Église de Normandel

C’est vers la fin du XV°siècle que fut édifiée cette construction, sur l’ancien fief médiéval connu depuis 1260 sous le nom de « Ferme de Normandel » et possédé longtemps par la famille Viron....


C’est vers la fin du XV°siècle que fut édifiée cette construction, sur l’ancien fief médiéval connu depuis 1260 sous le nom de « Ferme de Normandel » et possédé longtemps par la famille Viron.
Dans la chapelle qui lui est consacrée, une belle statue du XVI°siècle représentant saint Firmin en évêque et le magnifique retable de pierre blanche, sculpté et ornementé dans le plus pur style de la Renaissance, permettent d’évoquer la foi ardente de cet évangélisateur de la Gaule Romaine du III°siècle.
Né à Pampelune, de l’autre côté des Pyrénées, dans une famille convertie au christianisme, et ayant reçu une instruction très étendue des Ecritures Saintes, il vint rejoindre à Toulouse saint Saturnin. Celui-ci le sacra évêque, avec pour mission d’aller prêcher parmi les populations encore soumises au culte des idoles. C’est ainsi qu’on le vit à Agen, en Auvergne, à Angers, puis à Beauvais, où le gouverneur, qui persécutait les chrétiens, le fit mettre en prison. Libéré par le peuple, il va poursuivre son oeuvre missionnaire à Amiens, où existait une petite communauté chrétienne dont il devint le premier évêque.
Enfin, le vitrail de Clovis Loncle, de Tourouvre, mis en place en 1902 dans cette même chapelle, représente le martyre de saint Firmin, décapité par les soldats romains.
L’église actuelle, restaurée à la fin du XIX°siècle dans le goût de l’époque, après une longue période d’abandon, conserve quelques traces de la construction ancienne : la maçonnerie du mur arrière donnant sur le cimetière, avec les vestiges d’une petite porte close et de deux contreforts en gros moellons, et sur le pignon du transept donnant sur la route une grande fenêtre de style gothique flamboyant.
L’église de Normandel conserve d’autres éléments d’un grand intérêt. Dans la chapelle, du côté droit, une très belle Vierge à l’Enfant de pierre polychromée, du XVI°siècle. Au-dessous de la statue, un second retable de pierre, finement sculpté et ornementé de style Renaissance, montre, d’un côté, Marie assise près de Jésus portant un calice, et Joseph appuyé sur sa canne auquel le jeune Jean Baptiste paraît dire adieu avant de partir pour le désert.
Dans la nef, le grand Christ en croix entouré de Marie et de saint Jean est émouvant dans sa sobriété : les bras étendus du crucifié portent tout le poids de notre humanité pour l’élever vers Dieu. Dans la sacristie, un vieux fragment de bannière brodée porte l’image de saint Firmin et l’inscription « Charité de Normandel - 1513 ».

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Séez

RCF

Eglise de France

Zenit, le monde vu de Rome

Retrouvez le dernier numéro des Chemins de Sainte Anne

JPEG - 9 ko


Contact :
6, Place du Canada
61190 Tourouvre
Tél. : 02 33 25 73 21

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

JPEG - 8.4 ko
JPEG - 733.1 ko