Les Rogations

ROGATIONS avant l’Ascension (Prières pour le monde agricole)

  • Lundi 27 mai 20h30 à St Christophe
  • Mardi 28 Mai 18h30 à Bivilliers
  • Mercredi 29 Mai 18h30 à Moulicent

1. Origine des Rogations

L’origine des Rogations a eu lieu en Gaules, un peu après le milieu du V° siècle. L’Église de Vienne avait alors saint Mamert pour évêque. Des calamités de tout genre étaient venues désoler cette province. L’évêque, désirant relever le courage de son peuple, prescrivit trois jours d’expiation durant lesquels les fidèles se livreraient aux œuvres de la pénitence, et feraient la procession des rogations en chantant des psaumes. Les trois jours qui précèdent la fête de la montée du Christ au ciel furent choisis pour l’accomplissement de cette pieuse résolution. Sans s’en douter, l’évêque de Vienne jetait ainsi les fondements d’une institution que l’Église entière allait adopter. Saint Césaire d’Arles, au commencement du VI° siècle, en parle comme d’une coutume sacrée déjà répandue au loin. En 567, le concile de Tours sanctionnait l’obligation du jeûne dans les Rogations.

2. Histoire des Rogations

Les Rogations avant l’Ascension et particulièrement la procession des rogations qui précèdent la fête de l’Ascension s’étendirent rapidement des Gaules dans toute l’Église d’Occident. Elles étaient déjà établies en Espagne au VII° siècle, et elles ne tardèrent pas à s’introduire en Angleterre, et plus tard dans les nouvelles Églises de la Germanie, à mesure qu’elles étaient fondées. Rome elle même les adopta à la fin du VIII° siècle, sous le pontificat de saint Léon III.

Procession des rogations
Sens de la procession des rogations

La procession des Rogations consista, dès l’origine, dans une marche solennelle accompagnée de cantiques de supplication, et que l’on a appelées Procession. Elle était faite pour demander à Dieu d’ouvrir les mains de sa miséricorde et d’en laisser tomber la pluie. Elle a pour objet de demander à Dieu un climat favorable pour obtenir de bonnes récolte, une protection contre les calamités et une bénédiction de la terre.

Rites de la procession des Rogations

Le départ de la Procession des Rogations était précédé de l’imposition des cendres sur la tête de ceux qui allaient y prendre part. L’aspersion de l’eau bénite avait lieu ensuite ; après quoi le cortège se mettait en marche. Tout le monde, clercs et laïques, marchait nu-pieds. On chantait la Litanie des saints (litanie mineure), des Psaumes, des Antiennes. Saint Césaire d’Arles nous apprend que la procession des Rogations durait six heures entières. On se rendait à une basilique désignée pour la station, où l’on célébrait le saint Sacrifice.

Un Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.